Accueil du site > Communiqués > Un aveuglement criminel

Un aveuglement criminel

mercredi 21 février 2007, par Solidaires industrie

Une cinquième personne, salariée chez Renault Guyancourt s’est suicidée, la troisième en quatre mois…

La Direction de chez Renault qui jusque là se défendait par une comparaison douteuse avec un taux de suicide « comparable à une ville de 12 000 habitants », parle aujourd’hui d’un « échec collectif ». Une dernière dérobade pour englober y compris les collègues dans ce drame alors que c’est l’employeur qui est l’unique responsable de la santé physique et morale des salariés dans l’entreprise !

Constatant la dégradation du climat social chez Renault, les syndicats SUD et CGT se battent depuis plusieurs mois au CHSCT pour qu’une enquête indépendante soit mise en place. Mais la Direction et les syndicats CGC et CFDT (majoritaires) s’y sont jusqu’à présent refusés. Par contre la Direction a lancé après les directives de Carlos Ghosn, une enquête sur « l’engagement » des salariés dans la réussite « du Renault contrat 2009 »…

S’il fallait s’en convaincre, les pressions toujours plus fortes sur les salariés pour satisfaire un appétit de profits jamais rassasié, comportent des risques de mort !

La Direction de Renault n’a certainement pas souhaité ces drames. Mais nul ne peut nier que ces drames sont le résultat d’un management par le stress, par la peur et le mal vivre. En cela, l’aveuglement d’une Direction comme celle de Renault est criminel. Car malheureusement cette méthode de management n’est pas particulière à Renault et existe dans toutes les entreprises. Cette politique se traduit par :

• L’augmentation des objectifs

• La diminution des moyens

• La dégradation des conditions de travail

• Le maintien d’une politique salariale au plus bas

• L’obligation des heures supplémentaires

Comme le code du travail le prévoit, les syndicats SUD et CGT de chez Renault renouvellent leur demande pour qu’une expertise indépendante sur les risques de troubles psychosociaux dans l’entreprise, se mette en place et le plus rapidement possible.

Avec SUD Renault, Solidaires Industrie se bat au quotidien pour changer la vie dans l’entreprise. Ce combat pour la justice sociale ne s’arrêtera pas tant que subsistera l’insécurité sociale pour les salariés.

Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0