Accueil du site > Communiqués > Nouvelle année, Nouvelles luttes !

Nouvelle année, Nouvelles luttes !

vendredi 24 janvier 2014, par Solidaires industrie

Nous avons terminé l’année 2013 dans les licenciements, les fermetures d’entreprises, les restrictions à tous niveaux, et cerise sur le gâteau, la mise en place de l’ANI (accord national interprofessionnel) cassant le droit du travail en faveur des patrons ; Ce dernier a été proposé par certains syndicats, repris sous la houlette du MEDEF par notre gouvernement qui en a fait une loi et dont les derniers décrets viennent encore de paraître.

Cet accord a été établi en catimini dans le dos des travailleurs et les spolient d’une très large part de leurs droits y compris des droits de nos instances représentatives. Lutter contre les licenciements s’avéra davantage compliqué, le chantage à l’emploi sera encore plus fort, alors même qu’il y a 5 millions de chômeurs/ses. Ceci traduit un recul sans précédent dans l’histoire du salariat ! Cette ignominie est à l’actif de CFTC, CFDT, et CGC, sur la volonté du patronat.

2014 ne déroge pas à ce qui a été entrepris, puisque le gouvernement vient d’annoncer encore plus de 35 milliards d’exonérations de cotisations pour le patronat, censées permettre en « contrepartie » des embauches. Exactement comme il l’a fait il y a plus de 30 ans, c’est un véritable cadeau offert au patronat, financé sur le dos des salarié-e-s, et qui ne résoudra rien au chômage. C’est la protection sociale qui est sacrifiée, comme toujours.

De nos révoltes, construisons l’avenir : battons-nous pour des droits nouveaux dans nos entreprises pour l’emploi et des embauches !

Si nous ne sommes pas dupes sur ces « arrangements entre amis » et n’avons pas d’illusions sur le patronat et le gouvernement, le but de SOLIDAIRES INDUSTRIE et des Syndicats SUD industries restent la défense des salarié-e-s, leur organisation et non choisir la voie du compromis mais bel et bien de l’affrontement pour nos intérêts, dans l’unité la plus large quand elle est possible.

A cet effet la syndicalisation des uns et des autres reste primordiale afin de ne pas abonder dans un système de pensée unique ou l’on « pense pour vous », mais bien dans une démarche ou chacun pourra être acteur et décideur de sa destinée, de citoyen et de sa force de travail, qui préside à l’évolution de notre Société au sens large du terme. Nous n’irons pas dans le sens où « rien n’est plus possible », où « tout est joué d’avance », discours entretenu par certain-e-s qui entendent bien garder le pouvoir et nous laisser la misère à partager. Nous le constatons par l’assiduité et la détermination des luttes, contre ce système dont l’argent et le pouvoir sont les leitmotivs d’une pseudo réussite aux dépends des travailleurs/ses (dont celles et ceux privé-e-s d’emploi) et de leur familles.

Si vous en avez assez de ce système où chacune et chacun se font exploiter, rejoignez votre syndicat SUD industrie le plus proche, et ensemble, avec volonté et détermination nous serons plus forts pour agir et changer concrètement notre quotidien en commençant par nos lieux de travail.

Bonne année 2014

Documents joints

Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0