Accueil du site > Expressions > Le groupe PSA compte supprimer dans les mois à venir plus de 2200 emplois (...)

Le groupe PSA compte supprimer dans les mois à venir plus de 2200 emplois !

lundi 15 janvier 2018, par SUD industrie

Pour 2018 le Groupe PSA compte supprimer dans les mois à venir plus de 2 200 emplois, dont 1 300 suppressions de postes via un plan de ruptures conventionnelles collectives. (1300 départs ’volontaires’ + 900 congés seniors), contre seulement 1300 embauches en CDI dont 400 en production pour toutes les usines en France. Le travail en sous-effectif va continuer !

Un dispositif qui vient de faire son entrée dans le Code du travail au 1er janvier 2018 avec les ordonnances Macron. Avec ce plan de ruptures conventionnelles collectives, PSA veut s’épargner un plan de sauvegarde de l’emploi, plus contraignant financièrement.

PSA avait pourtant annoncé un bénéfice net « record » de plus de 1,25 Milliard d’euros au premier semestre 2017 mais pour augmenter encore les profits et pour envoyer un signe positif aux actionnaires, PSA cherche maintenant à vider l’usine de Saint Ouen de ses ouvriers en CDI et à se débarrasser des ingénieurs & techniciens de La Garenne. C’est la confirmation que la direction a programmée la fermeture de l’usine de Saint Ouen.

L’usine VAUXHALL d’Ellesmere Port, OPEL en Grande Bretagne est également touchée avec la suppression de plus de 400 postes, soit ¼ des effectifs ce qui augure mal de son avenir.

L’Union syndicale SUD INDUSTRIE condamne avec fermeté les décisions prises par le groupe PSA, pour réduire ses effectifs de façon drastique, et jeter dans la misère des milliers de familles qui ont créé la richesse de la famille Peugeot et des actionnaires.

Nous soutenons la résistance des salariés au sein du groupe PSA et nous appelons les salariés à s’organiser pour mener la bataille contre les milliers de suppressions d’emploi et la dégradation des conditions de travail de ceux qui restent.

PSA doit embaucher en CDI le nombre suffisant de salariés et arrêter le recours à l’intérim et à la sous-traitance. Avec plusieurs milliards de profit PSA ne doit pas pouvoir fermer des sites de production ou d’ingénierie.

L’Union syndicale SUD INDUSTRIE et les syndicats SUD de PSA seront aux côtés des salariés pour qui ce nouveau plan axé sur les profits d’une minorité est inacceptable.

Vive la Lutte, vive la Grève !!

SECTEUR AUTOMOBILE DE L’UNION SYNDICALE SUD INDUSTRIE

Paris, le 12 janvier 2018

Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0