Accueil du site > Communiqués > Dans l’automobile la sous-traitance au cœur de la crise

Dans l’automobile la sous-traitance au cœur de la crise

vendredi 9 janvier 2009, par Solidaires industrie

Communiqué Solidaires Industrie
Paris, le 9 janvier 2009

La presse fait largement écho aux difficultés du patronat de l’automobile (! ), elle fait parfois écho aux difficultés de ces salariés, de leurs inquiétudes, de leurs pertes de salaires, de leurs congés utilisés pour compenser le chômage forcé (parfois jusqu’en 2011 !).

La dérégulation du travail, l’emploi précaire systématisé sont des sources de souffrance supplémentaire. Des dizaines de milliers d’intérimaires sont licenciés du jour au lendemain ; derniers en date : 900 CDD et intérimaires vont être licenciés à Peugeot Sochaux avant la fin du mois quand on supprime en même temps l’équipe de nuit pour les ouvriers à statut Peugeot.

Dans la sous-traitance :

Renault se débarrasse de manière scandaleuse de 1 000 ingénieurs et techniciens sur son site de Guyancourt dans les Yvelines. Les contrats de ces prestataires qui travaillaient pour certains depuis 10, 15 ou 20 ans aux côtés des salarié-e-s Renault à statut, ne sont pas renouvelés et les salariés prestataires iront désormais vers le « pôle emploi » qui remplace l’ANPE.

Autre sous-traitant, cette fois pour PSA, Lear Corporation dans le Val d’Oise qui fabrique des sièges pour l’usine PSA de Poissy. Après une grève de 3 jours afin d’obtenir une indemnisation du chômage à hauteur de 70%, les ouvriers, pour beaucoup opérateurs et immigrés, ont dû reprendre le travail. La direction n’accepte pas le fait syndical. Elle a licencié une charrette de huit ouvriers pour faits de grève et de neuf délégués syndicaux (4 CGT, 2 CFDT, 2 CFTC et 1 SUD) qui sont passés hier à l’inspection du travail pour discrimination syndicale.

C’est bien sûr inacceptable ! La riposte doit être la plus collective et massive possible.

Un rassemblement est prévu ce jour à Eragny devant l’entreprise Lear, où, Solidaires 95 appelle avec les autres organisations syndicales du département à protester contre un patronat qui ne connaît que la répression ouvrière et le licenciement comme méthode de « management ».

Chez Renault, nos camarades de SUD Renault avec la CGT la CFDT et la CFTC de Guyancourt appellent à un rassemblement, au niveau départemental, devant l’entreprise le 15 janvier prochain pour protester contre les licenciements des salariés de la sous traitance.

Dans l’automobile la crise est celle des patrons qui n’ont pas su s’adapter, ni prévoir la baisse des ventes. Ce n’est pas aux salarié-e-s à statut, ni à ceux de la sous-traitance ou de l’intérim à en faire les frais.

Nous rappelons nos revendications :

- Maintien de la production et des emplois.
- Zero licenciements.
- Indemnisation du chômage partiel à 100%
- Arrêt de l’intensification des cadences.
- Embauche des intérimaires.
- Rétablissement de la CASA (Cessation Activité des Salariés Agés) et de la pré-retraite pour les travailleurs en fin de carrière.
- 300 € d’augmentation pour tous.

Tous ensemble contre la crise

Solidaires Industrie

09/01/2009

PDF - 84.2 ko
Dans l’automobile la sous-traitance au cœur de la crise / Solidaires Industrie
Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0