Accueil du site > Communiqués > 1er décembre : contre la précarité et le chômage !

1er décembre : contre la précarité et le chômage !

mercredi 28 novembre 2012, par Solidaires industrie

La situation de crise pour les salarié-e-s dans l’industrie n’est pas nouvelle. Elle continue de provoquer des dizaines de milliers de suppressions d’emplois sous forme de licenciements ou de départs forcés. Hier, aujourdʼhui, et demain, tous les salarié-e-s de lʼindustrie ont été touché-e-s, le sont ou le seront, à différents degrés. Autant ceux qui sont dans la précarité (CDD, Intérim..), quʼau chômage partiel, que ceux qui ont des bas salaires ou des temps partiels qui ne permettent pas de vivre décemment. Pendant ce temps là, lʼobsession du patronat pour la « compétitivité », afin de « faire baisser le coût du travail », sont autant de dangers quʼil nous faut combattre ici et maintenant, tant les conséquences sur lʼemploi seront désastreuses, dans un contexte déjà bien difficile pour nous toutes et tous. Le pacte de compétitivité nʼest que l’illustration de lʼapplication dʼune politique libérale, oubliant tout « coût du capital »

La manifestation du 1er décembre, aux côtés des chômeurs et chômeuses qui ont pu être victimes des différents plans sociaux dans nos secteurs (Agro-alimentaire, métallurgie, BTP, Logistique, Automobile, etc.) doit être un moment de mobilisation fort. Quand le patronat souhaite, avec lʼaide du gouvernement, faire baisser les cotisations sociales et/ou patronales, cʼest un coup violent contre notre système de protection sociale, et donc les plus faibles dʼentre nous. Le chômage et la précarité ne sont pas une fatalité.

Des droits nouveaux pour les salarié-e-s pour protéger lʼemploi (comme le droit de Veto des CE contre les licenciements), abolir la précarité (fin des temps partiels imposés, des contrats précaires, de la flexibilité, instauration dʼun fonds patronal mutualisé pour couvrir les périodes de chômage partiel) et renforcer la protection sociale (fin des exonérations de cotisations patronales, hausse des salaires minimaux, des allocations chômage) sont des urgences sociales !

Les salarié-e-s de lʼindustrie sont tout aussi concerné-e-s que les licencié-e-s !

PDF - 496.7 ko
tract 1er décembre : contre la précarité et le chômage !
Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0